Utisateurs en dehors de l’Europe : WhatsApp partagera vos données avec Facebook que vous le vouliez ou non

Whatsapp parte de données avec Facebook

Une mise à jour de Whatsapp est prévue le 8 février prochain.

Les utilisateurs business hors Europe de Whatsapp seront invités à valider une nouvelle close sur les données personnelles.

Les utilisateurs devront donner un accord à la nouvelle politique de confidentialité de l’éditeur de messagerie. Si vous n’êtes pas d’accord, la même alerte vous suggèrera subtilement de supprimer votre compte.

Une nouvelle politique de partage de donnée Whatsapp – Facebook hors Europe

Si vous vivez en Europe, WhatsApp indique qu’aucune donnée ne sera partagée avec Facebook en vertu de la nouvelle politique de confidentialité européenne.

Mark Zuckerberg lui-même a tenu à rassurer les utilisateurs européens et anglais. Il a bien précisé qu’ils nétaient pas concernés par ces pratiques d’échanges de données.

“Cette mise à jour n’a entraîné aucun changement dans les pratiques de partage de données de WhatsApp en Europe.

Il reste que WhatsApp ne partage pas les données des utilisateurs WhatsApp de la Région européenne avec Facebook dans le but d’utiliser ces données pour améliorer ses produits ou sa publicité”, a écrit

Niamh Sweeney, directeur de la politique de WhatsApp pour le marché EMEA.
Whatsapp appartient à Facebook

Pourquoi partager les données entre Whatsapp et Facebook

Et bien la première raison est que Whatsapp appartient à Facebook.

En 2014, le réseau social le plus important au monde à sorti pas moins de 19 milliards de dollars pour acquerir  l’application de messagerie. 

Durant les premières années, les dirigeants de Whatsapp ont bien insisté sur le cloisonnement maintenu entre Facebook et eux. Aujoud’hui on comprend l’intérêt de la maison mère d’avoir à disposition les données de ces millions d’utilisateurs.

Whatsapp et Facebook

Whatsapp a publié diverses communication pour se justifier.

Celles-ci précisent qu’en se coordonnant davantage avec Facebook, Whatsapp est en mesure de suivre des mesures et statistiques plus précises et complètes. Avec des informations comme la fréquence à laquelle les gens utilisent les services, Whatsapp peut mieux lutter contre le spam et la fraude.

En consolidant les données des deux plateformes sociales (avec notamment le numéro de téléphone), Facebook quant à lui dit qu’il peut offrir de meilleures suggestions d’amis. Il peut aussi montrer des publicités plus pertinentes et améliorer la qualité du service personnalisé. 

C’est d’ailleurs déjà le cas avec Instagram.

Affaire à suivre donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.